Du 16e au 18e siècle, le lin et le chanvre sont cultivés en Bretagne pour leurs fibres utilisées principalement dans la fabrication de toiles. Industrie prédominante en Bretagne,une partie de la production était fabriquée entre Quintin, Loudéac et Pontivy, avant d'être exportée depuis le port de Saint-Malo.
Le chanvre entrait dans la fabrication des toiles solides, servant à l'emballage des marchandises ou à la réalisation des voiles de navires,
tandis que le lin était destiné à la confection de toiles plus fines, pour les vêtements et le linge de maison.
Les toiles bretonnes connues pour leur qualité sont exportées vers l'Angleterre,  l'Espagne et les Amériques.
Les marchands et négociants font fortune dans ce commerce et construisent de magnifiques demeures. Grâce la générosité de leurs dons de magnifiques édifices religieux sont édifiés (églises, chapelles, calvaires).
Cette industrie occupa une main d'oeuvre importante pour la culture, le rouissage, le teillage, le filage et le tissage.
L'arrivée de l'ère industrielle sonnera le glas de cette prospérité.

A visiter, la Maison des toiles à St Thélo, l'atelier du musée du tissage à Uzel et le sentier des 21 routoirs à Pouldouran.

P1480066

 

 

 

 

 

P1480068

 

 

 

 

 

P1480072 musée du lin st thelo uzel

Très grande

 

 

 

 

P1480074

P1480076

 

 

 

 

 

P1480077

 

 

 

 

 

P1480079

 

 

 

 

 

P1480085

 

 

 

 

 

P1480087