balades au fil des jours

21 octobre 2018

Hippisme au Lion d'Angers

 

Ce week-end c'était le Mondial du Lion au Lion d'Angers dans le Maine et Loire. Ne pouvant aller vendredi et samedi assister au concours de dressage et au cross, dimanche nous sommes allés au concours de saut d'obstacle des chevaux de 6 et 7 ans.

Un beau spectacle sous un doux soleil d'automne.

Le français François Astier sera 3ème du championnat du monde des  7 ans.

 

 

P1520144

 

 

 

 

 

P1520148

 

 

 

 

Reconnaissance du parcours par les cavaliers.

 

P1520151

 

 

 

 

 

P1520132

 

 

 

 

 

 

P1520141

 

 

 

 

 

P1520142

 

 

 

 

 

P1520143

 

 

 

 

P1520155

 

 

 

 

 

 

P1520158

 

 

 

 

 

P1520182

 

 

 

 

 

 

P1520173

 

 

 

 

P1520184

 

 

 

 

Posté par jenovefa à 21:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 octobre 2018

Les haras de Lamballe

 

Après une visite de l'exposition de Mathurin Méheut au musée du même nom, petite balade aux haras de Lamballe.

Etant trop tard pour la visite guidée, petit tour dans l'enceinte du site. La visite avec le guide sera pour une autre fois.

 

1665 : Colbert crée une administration des Haras. La France importe ses chevaux de guerre des pays de l’est et cela lui coute cher. Ces dépôts d’étalons, dont le premier fut construit à l’emplacement du Haras du pin, ont permis de réguler, d’augmenter et de démocratiser la reproduction chez les chevaux. Avant les dépôts, seul les nobles avait le droit de posséder un étalon.

1715 : Premier Haras, Haras du Pin (61)

1806 : Napoléon rétabli par décret impérial du 4 juillet 1806 les Haras. Après avoir été dissous, au nom de la Liberté, par l'assemblée constituante le 29 janvier 1790 les dépôts d'étalons. Napoléon se trouvant dans la même situation catastrophique que Louis XIV, il décida de réformer les dépôts d’étalons et de les appeler Haras Impériaux qui sont devenus par la suite Les Haras nationaux.

1825 : Création de l'école des officiers des Haras. Création du Haras de Lamballe.

1842 : Ouverture définitive du Haras avec la création de l'écurie n° 2.

1857 : Création du Haras d'Hennebont (56). Deuxième Haras Breton.

1870 : 4 écuries de plus. Après la défaite de la guerre de Prusse, Lamballe est choisie pour reconstruire le cheptel national. La guerre de 14- 18 se prépare et 6 écuries supplémentaires seront construites.

1903-1907 : Dernières écuries construites. Celles de l'allée principale actuelle. Au total 12 écuries vont être construites sur le site, pouvant accueillir au total environ 400 étalons!

2015 : La création d’une association de préfiguration au GIP.
Depuis décembre 2014, une association préfigurant le Groupement d’Intérêt Public pour préserver le cheval breton s’est créée. Cette association, dirigée par Julie Gobert, siège au Haras national de Lamballe. Elle a pour objet  d’exercer à titre transitoire, pour la saison de reproduction de l’année 2015, et jusqu’à la création d’un GIP dédié, les missions d’étalonnage exercées jusqu’au 31 décembre 2014 par l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation pour le compte du GIP France Haras. Elle s'est portée acquéreur de près de 120 étalons  et organise la saison de monte 2015 : Tournées d'IA et locations d'étalons. Cette association a également pour but de concourir à la préfiguration du GIP cheval breton, dans l’objectif de sa création effective au 1er janvier 2016.

Le haras national est clasé monument historique en  2015.

 

source : http://www.haras-lamballe.com/accueil-haras/le-haras-national-/son-histoire

P1520038

 

 

 

 

 

P1520039

 

 

 

 

 

P1520040

 

 

 

 

 

 

P1520043

 

 

 

 

P1520044

 

 

 

 

 

P1520045

 

 

 

 

Posté par jenovefa à 16:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 octobre 2018

Vers Treveneuc

 

P1520029

 

 

 

 

 

P1520030

 

 

 

 

 

P1520031

 

 

 

 

 

 

P1520032

 

 

 

 

 

 

P1520033

 

 

Posté par jenovefa à 18:52 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2018

Couleurs sable

 

 

P1520008

 

 

 

 

 

P1520011

 

 

 

 

 

P1520012

 

 

 

 

 

P1520013

 

 

 

Posté par jenovefa à 19:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 octobre 2018

La coquille

 

La coquille Saint-Jacques ou Pecten maximus est un mollusque bivalve apréciée des gourmets.

Afin de préserver le gisement, sa pêche très réglementée, n’est autorisée que du 1er octobre au 15 mai par arrêté ministériel.

Dans les Côtes d'Armor la pêche se déroule 2 jours par semaine à raison de 45 minutes par jour (en général le lundi et le mercredi).

Pour les bâteaux de pêche professionnels, la pêche à la coquille s’effectue avec une espèce de rateau qui drague le fonds de la mer. La taille règlementaire étant de  11 cm, les coquilles Saint-Jacques ne correspondant pas aux critères sont rejetées en mer.

Pour les plongeurs amateurs, seule la pêche en apnée est autorisée et elle est limitée à 30 coquilles par pêcheur.

Ce lundi, c'était l'ouverture de la pêche à St Quay Portrieux. La mer étant maussade et le vent important seuls les bâteaux de pêche étaient de sortie.

P1510227

 

 

 

 

P1510228

 

 

 

 

 

 

 

P1510230

 

 

 

 

 

 

P1510231

 

 

 

 

 

 

P1510232

 

 

 

 

 

 

P1510233

 

 

 

 

 

 

P1510239

 

 

 

 

 

 

P1510245

 

 

Posté par jenovefa à 21:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2018

Des abeilles et du miel

 

On le sait, nos amies les abeilles sont menacées de disparition par la pollution, les pesticides ou des prédateurs comme le frelon asiatique. Le parrainage d'une ruche est une façon de soutenir l'apiculture et d'oeuvrer pour la sauvegarde des abeilles.

Aimant le miel, et désirant peut être un jour élever des abeilles, j'ai choisi cette année de parrainer une ruche au rucher du Champoivre à HERIC.

Cette semaine c'était la récolte du miel.

La récolte du miel s'effectue lorsque les alvéoles garnies de miel sont operculées. Les abeilles effectuent ce travail lorsque le taux d'humidité dans le miel est proche de 18%.

 

Les hausses ayant été prélevées par l'apiculteur, on désopercule les alvéoles sur chaque face de la hausse à l'aide d'un couteau tranchant.

Les déchets serviront à nourrir les abeilles l'hiver en cas de besoin.

 Le miel sera extrait à l'aide d'une centrifugeuse, puis sera filtré une première fois pour enlever les morceaux de cire ou de petits déchets. Puis le miel reposera encore huit jours, afin que les impuretés restantes une fois remontées à la surface du miel soient écumées.

Une ruche produit entre 10 et 30 kg de miel par an.

 

 

P1510115

 

 

 

 

 

 

P1510116

 

 

 

 

 

P1510117

 

 

 

 

 

 

P1510121

 

 

 

 

 

P1510122

 

 

 

 

 

P1510120

 

 

 

 

 

 

P1510137

 

 

 

 

 

P1510138

 

 

 

 

 

P1510140

 

 

 

 

 

P1510142

 

 

 

 

P1510143

 

 

 

 

 

P1510144

 

 

 

 

Posté par jenovefa à 18:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 septembre 2018

Le Grand Léjon

 

Le Grand Léjon , c'est un bâteau reconstruit à l'identique entre 1988 et 1992 d'un lougre de la fin du 19e s, début 20 e s du port du Légué à St Brieuc. Son port d'attache est toujours à St Brieuc.

En 1992, à la fête des vieux gréements de Brest, il remporte le 1er prix des bâteaux des Côtes de France. Il détientaussi le label du Bâteau d'Intérêt Patrimonial délivré par la fondation du Patrimoine maritime.

 

 

 

P1500007

 

 

 

 

P1500008

 

 

 

P1500074

 

 

 

 

 

P1500080

 

 

 

 

 

P1500081

 

 

 

 

Posté par jenovefa à 21:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
05 septembre 2018

la solitaire à St Brieuc -2-

 

Dimanche dans la baie de St Brieuc, départ de la seconde étape de la solitaire URGO le Figaro, sous un magnifique soleil.

36 skippers vont s'affronter en mer juqu'à mardi ou mercredi jusqu'à la côte ouest espagnole.

 

 

 

P1500106

 

 

 

 

 

P1500109

 

 

 

 

 

P1500117

 

 

 

 

 

P1500129

 

 

 

 

 

 

P1500135

 

 

 

 

 

P1500136

 

 

 

 

 

P1500143

 

 

 

 

 

P1500157

 

 

 

 

 

P1500159

 

 

 

 

 

P1500175

 

 

 

Posté par jenovefa à 17:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
04 septembre 2018

La solitaire à St Brieuc -1-

 

Cette année c'est la 49e course à la voile la solitaire URGO le Figaro. Partie du Havre le 26 août, la course se déroule en 4 étapes :

- du Havre au port du Légué à st Brieuc,

- de St Brieuc à Ria de Muros-Noia sur la côte ouest espagnole,

- de Ria de Muros-Noia à St Gilles Croix de Vie en Vendée,

-de St Gilles Croix de Vie à St Gilles Croix de Vie (autour de l'ile d'Yeu et de l'ile de Ré).

Soit 10 à 13 jours de compétition entre 36 marins en monocoque.

Cette course en solitaire permet à des navigateurs amateurs de se faire connaître.

Arrivés à St Brieuc jeudi, le port du Légué nous a permis de voir ces bâteaux de courses d'une quinzaine de mètres, avant de suivre leur départ en mer au large de St brieuc le dimanche après-midi.

 

 

P1500012

 

 

 

 

 

P1500014

 

 

 

 

 

P1500015

 

 

 

 

 

P1500016

 

 

 

 

 

P1500021

 

 

 

 

 

 

P1500022

 

 

 

 

 

 

P1500029 - Copie

 

 

 

 

 

P1500030 - Copie

 

 

 

 

 

P1500035 - Copie

 

 

 

 

 

P1500038 - Copie

 

 

 

 

 

Posté par jenovefa à 21:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
27 août 2018

Les multi 50 St Quay Portieux

Le dernier week end du mois d'août  à St Quay Portrieux se déroulait le trophée des multicoques Baie de St Brieuc, une semaine avant la solitaire Urgo Figaro.

Comme à mon habitude j'essaye de ne  pas manquer ce rendez-vous annuel. Ma seule déception : ne pas avoir pu suivre la régate en mer dimanche annulée à cause du vent, la sortie du port étant risquée pour ces géants des mers.

Six trimarans de  50 pieds (15 mètres) de long étaient présents à la compétition, tous aussi impressionnants les uns que les autres.

 

 

 

P1490233

 

 

 

 

 

P1490234

 

 

 

 

 

P1490271

 

 

 

 

 

P1490277

 

 

 

 

P1490283

 

 

 

 

 

P1490284

 

 

 

 

 

P1490290

 

 

 

 

 

P1490292

 

 

 

 

 

P1490295

 

 

 

 

 

P1490299

 

 

 

 

 

P1490300

 

 

 

 

 

P1490303

 

 

 

 

 

P1490310

 

 

 

P1490311

 

 

 

 

P1490364

 

 

 

 

P1490373

 

Posté par jenovefa à 21:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
23 août 2018

La fête de la saint Loup à Guingamp

 

Du 14 au 19 août se déroulait la festival de danse et de musique bretonne de la st Loup à Guingamp.

http://festival-saint-loup.com/histoire-de-la-saint-loup/

 

 Le concours de danses bretonnes est réalisé par des amateurs passionnés et très talentueux, c'était un très beau spectacle.

Quelques photos du défilé des groupes de danseurs avant le concours de danses et la dérobée dans les rues de Guingamp.

 

 

P1490136

 

 

 

 

 

P1490138

 

 

 

 

 

P1490141

 

 

 

 

 

P1490142

 

 

 

 

 

P1490145

 

 

 

 

 

P1490146

 

 

 

 

 

P1490149

 

 

 

 

 

P1490153

 

 

 

 

 

 

 

P1490162

 

 

 

 

P1490163

 

 

 

 

 

P1490166

 

 

 

 

 

P1490174

 

 

 

 

 

P1490176

 

 

 

 

 

P1490177

 

 

 

 

 

 

P1490167

 

 

 

 

 

 

P1490169

 

 

 

 

 

P1490178

 

 

 

 

 

P1490179

 

 

 

 

 

P1490183

 

 

 

 

 

P1490185

 

 

 

 

 

P1490193

 

 

 

Posté par jenovefa à 20:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 août 2018

Des pirates à Binic

 

Ce week-end à  Binic c'était la 4 ème édition du festival GRAIN D'PIRATES.

Passionnés par l’époque des pirates, corsaires et flibustier ainsi que le spectacle vivant, un groupe d’habitants de Binic décide de  faire revivre la ville au 18ème siècle.

En mars 2014, l’association Grain d’pirate était née. Très vite, des habitants de Binic et des communes alentours, poussés par l’envie de vivre une grande aventure, rejoignent l’équipage. Tous apportent leurs compétences pour aider à la mise en place d’un grand rassemblement de pirates, corsaires et flibustiers en Côtes d’Armor.

http://www.graindpirate.fr/

Un spectacle pour petits et grands.

 

P1490124

 

 

 

 

P1490094binic

 

 

P1490096

P1490098

 

P1490101

 

P1490108

 

P1490110

 

P1490112

 

P1490117

 

P1490120

 

P1490120

P1490121

 

Posté par jenovefa à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2018

Au pays du lin -2- Pouldouran ou le sentier des routoirs

 

Après avoir visité la maison des talus et des routoirs à lin à Pouldouran, nous partons pour une petite rando à la découverte du petit patrimoine, notamment les barrières et les routoirs à lin.

Les routoirs sont des bassins de pierre dallés, creusés près des ruisseaux ou des rivières dans lesquels on mettait le lin ou le chanvre à rouir pour séparer le bois de la fibre.

Cette macération ayant une forte odeur était réalisée loin des habitations et avait pour conséquencce de polluller les cours d'eau. On comptait 3 600 routoirs en 1855 dans la région du Trégor.

 

 

 

P1480482

 

 

 

 

Vue sur la rivière du Jaudy

P1480466

 

 

 

 

Des barrières comme autrefois

P1480464

 

 

 

 

 

P1480467

 

 

 

 

 

P1480470

 

 

 

 

 

P1480471

 

 

 

 

 

P1480473

 

 

 

 

 

P1480480

 

 

 

Chapelle de  St Aaron

P1480481

 

 

 

 

 

 

P1480484

 

 

 

 

 

P1480489

 

 

 

Fontaine de Sant Douron

P1480490

 

 

 

 

 

P1480496

 

 

 

 

 

P1480497

 

 

 

 

 

P1480504

 

 

 

 

 

Croix de Villeneuve

P1480510

 

 

 

 

Impossible d'approcher la chapelle, qui  se trouve dans une propriété privée.

P1480513

 

 

 

 

 

P1480514

 

 

 

 

 

P1480516

 

 

 

 

 

P1480525

 

 

Posté par jenovefa à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 2018

Au pays du lin -1- ST THELO

 

Du 16e au 18e siècle, le lin et le chanvre sont cultivés en Bretagne pour leurs fibres utilisées principalement dans la fabrication de toiles. Industrie prédominante en Bretagne,une partie de la production était fabriquée entre Quintin, Loudéac et Pontivy, avant d'être exportée depuis le port de Saint-Malo.
Le chanvre entrait dans la fabrication des toiles solides, servant à l'emballage des marchandises ou à la réalisation des voiles de navires,
tandis que le lin était destiné à la confection de toiles plus fines, pour les vêtements et le linge de maison.
Les toiles bretonnes connues pour leur qualité sont exportées vers l'Angleterre,  l'Espagne et les Amériques.
Les marchands et négociants font fortune dans ce commerce et construisent de magnifiques demeures. Grâce la générosité de leurs dons de magnifiques édifices religieux sont édifiés (églises, chapelles, calvaires).
Cette industrie occupa une main d'oeuvre importante pour la culture, le rouissage, le teillage, le filage et le tissage.
L'arrivée de l'ère industrielle sonnera le glas de cette prospérité.

A visiter, la Maison des toiles à St Thélo, l'atelier du musée du tissage à Uzel et le sentier des 21 routoirs à Pouldouran.

P1480066

 

 

 

 

 

P1480068

 

 

 

 

 

P1480072 musée du lin st thelo uzel

Très grande

 

 

 

 

P1480074

P1480076

 

 

 

 

 

P1480077

 

 

 

 

 

P1480079

 

 

 

 

 

P1480085

 

 

 

 

 

P1480087

Posté par jenovefa à 02:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2018

Anse de Sordan

 

L'anse de Sordan, petit havre de paix côté sud du lac de Guerlédan.

 

P1480104

 

 

 

 

 

P1480109

 

 

 

 

 

 

P1480111

 

 

 

 

P1480120

 

 

 

 

 

P1480121

 

 

 

 

 

 

P1480123

 

 

 

 

 

P1480124

 

 

 

 

 

P1480125

 

 

 

Posté par jenovefa à 18:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 août 2018

Fins de journées

 

Les vacances, prendre son temps et regarder les dernières couleurs du jour.

 

P1480004

 

 

 

 

 

P1480126

 

 

 

 

 

 

P1480270

 

 

 

 

 

P1480428

 

 

 

 

 

P1480602

 

 

 

 

 

P1480735

 

 

 

Posté par jenovefa à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2018

ISLANDE -15- Un séjour inoubliable

 

Un séjour d'une semaine en Islande en juin , séjour qui c'est déroulé sous le vent mais avec un temps clément, dans un groupe très sympathique.

 

Terre de feu, de fumerolles, de solfartes, d'eau, de vent, de glace..... ce séjour montre bien que notre planète terre est bien vivante et que nous ne la respectons pas assez.

 

Un grand merci à notre guide Marie qui nous a fait découvrir cette île au nord de l'Europe avec une grande passion, une semaine de  1 000 km de route, de belles randonnées et beaucoup de photos.

 

146_ISLANDE 15

 

 

 

 

Posté par jenovefa à 19:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 juillet 2018

ISLANDE -14- Des journées sans fin

 

L'été en Islande, le soleil ne se couche pas. Du mois de mai au mois d'août le soleil se couche seulement pour quelques heures, mais jamais complètement. C'est ce que l'on appelle le soleil de minuit ou jour polaire. Cela a été pour moi la chose la plus difficile, surtout pour s'endormir, lorsque les rideaux n'étaient pas complètement occultants.

 

A 22 heures.

P1460370

 

 

 

 

Une heure du matin.

P1460384

 

 

 

 

 

P1460385

 

 

 

Posté par jenovefa à 21:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 juillet 2018

ISLANDE -13- Faune et flore

 

Située en-dessous du cercle polaire, l'Islande a un climat rude et balayée par les vents (la température a peine supérieure à 15 ° l'été).

L''île subissant régulièrement des éruptions volcaniques et la végétation peine à se développer. Les anciennes coulées de lave sont recouvertes de tapis de mousses et lichens qu'il est interdit de piétiner et de prélever.

Il y a peu de forêts et peu d'arbres en Islande. Avant l'arrivée des vikings, la forêt couvrait 30% du territoire. La forêt a été exploitée pour la construction d'habitation, le chauffage. La toudra et les paturages ont remplacé la forêt.

 

 

Le lupin.

Pour éviter la désertification l'homme a semé ce beau lupin aux fleurs bleues mais qui est devenu un vrai fléau.

 

P1460424

 

 

 

 

 

P1460423

 

 

 

 

La  silène acaule.

Plante rampante formant des petits coussins vert et rose, poussant, sur les reliefs montagneux.

 

P1460097

 

 

 

 

La grassette ou pinguicula vulgaris.

Petite plante vivace carnivore à petite fleur bleue. La plante était à peine en fleur début juin.

 

P1460974

 

 

 

 

P1470168

 

 

 

 

La dryade à 8 pétales.

Plante poussant en plein soleil sur les substrats caillouteux. Sa fleur blanche de 3 cm de diamètre a 8 pétales. Elle fleurit de juin à août.

Depuis 1957 elle est l'emblème végétal de l'Islande.

P1470125

 

 

 

 

La bartsie alpine.

Plante entre 10 et 30 cm de hauteur, poussant en altitude. Ses fleurs en grappes possèdent des étamines poilues et laineuses. Elle fleurit tout l'été.

P1470139

 

 

 

 

Le bouleau pubescent.

 

P1460204

 

 

 

 

 

Le saule laineux.

Buisson bas, de 1,50 m d'envergure aux branches pubescentes, au feuillage gris vert. La floraison ayant lieu de mai à juillet, l'arbuste se couvre de jolis chatons pendant l'été.

P1460891

 

 

 

 

 

 Le populage des marais.

Jolie plante aux fleurs jaune vif poussant dans les marais ou zone humide.

Fleur aperçue à Pingvellir.

P1460202

 

 

 

 

 

Mousses et lichens.

 

P1470355

 

 

 

 

 

P1460751

 

 

 

 

 

P1460752

 

 

 

 

 

Plante , dont les fleurs étant encore en bouton début juin, vue sur la péninsule de Reykjanes dont je n'ai pas trouvé le nom.

 

P1460105

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par jenovefa à 18:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juillet 2018

ISLANDE -12- Faune et flore

 

Faune et flore aperçues pendant ce sejour réalisé au mois de juin.

 

Les rennes.

Les rennes ont été importés de Norvège et de Laponie en Islande à la fin du 18 ème siècle pour en faire de l'élevage.  Mais ce fut un échec et les rennes retournèrent à l’état sauvage.

Rennes aperçus en allant vers Skatafelljoküll.

 

P1460832

 

 

 

L'eider à duvet.

Oiseau grégaire, l’Eider à duvet est le plus grand canard de l’hémisphère nord. Le mâle a le dessous du ventre noir ainsi que le dessu de la tête, tandis que son dos et ses ailes sont blanc. La femelle est cependant brune.

On en trouve un peu partout en Islande, jusque dans le port de Reykjavik.

Le mot édredon vient de "eider".

P1460020

 

 

 

 

 

P1460631

 

 

 

 

Le courlis corlieux.

Oiseau de rivage, migrateur de l'hémisphère nord. Il ressemble au courlis cendré

Le courlis corlieu est un limicole de taille moyenne avec un long bec arqué, bec plus droit que celui du courlis cendré.

 

 

P1470193

 

 

 

 

 

P1470204

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le macareux moine.

Cet oiseau est l'emblème de l'Islande. Facilement reconnaissable avec sa tête de clown ainsi que son joli bec coloré et ses pattes orangée. Cet oiseau pond qu'un  seul oeuf au fond d'un terrier qu'il creuse sur les côtes maritimes escarpées.

Ils sont nombreux, mais difficile à approcher.

 

P1460529

 

 

 

 

 

P1460629

 

 

 

 La sterne arctique.

 Elle ressemble beaucoup à la sterne pierregarin. C'est un oiseau fin et élégant au bec et aux pattes rouges.

Elle se nourrit de petit poissons. Elle a un vol rapide avant de faire un plongeon furtif pour pêcher ses proies.

Elle fait son nid sur les galets des rivages maritimes et défend très bien son nid par ses piqués rapides lorsqu'elle se sent menacée. Gare aux têtes.

 

P1470064

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1470078

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1470088

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Barge à queue noire.

Oiseau au plumage brun beige sur le dos et au ventre clair. A son envol on peut apercevoir ses alaires blanches.

 

P1470229

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1470231

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1460207

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'huîtrier pie

Oiseau très reconnaissable à son oeil et son bec rouge. Espèce très fréquente sur nos côtes.

 

P1460623

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chevalier gambette.

Le Chevalier gambette est un petit limicole d'environ 25 à 30 cm de longueur, aux pattes rouge vif et au plumage à dominante brun gris.

P1460565

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1460568

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La grive mauvis.

Petite grive migratrice que l'on peut aussi voir en France l'hiver. Elle retourne dans les pays du nord pour se reproduire. Oiseau aux plumes brunes, reconnaissable à ses yeux surmontés de "sourcils" beige et au poitrail moucheté.

Oiseau aperçu dans les buissons et les prés.

.

P1460972

 

 

 

Posté par jenovefa à 14:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,