Après une visite de l'exposition de Mathurin Méheut au musée du même nom, petite balade aux haras de Lamballe.

Etant trop tard pour la visite guidée, petit tour dans l'enceinte du site. La visite avec le guide sera pour une autre fois.

 

1665 : Colbert crée une administration des Haras. La France importe ses chevaux de guerre des pays de l’est et cela lui coute cher. Ces dépôts d’étalons, dont le premier fut construit à l’emplacement du Haras du pin, ont permis de réguler, d’augmenter et de démocratiser la reproduction chez les chevaux. Avant les dépôts, seul les nobles avait le droit de posséder un étalon.

1715 : Premier Haras, Haras du Pin (61)

1806 : Napoléon rétabli par décret impérial du 4 juillet 1806 les Haras. Après avoir été dissous, au nom de la Liberté, par l'assemblée constituante le 29 janvier 1790 les dépôts d'étalons. Napoléon se trouvant dans la même situation catastrophique que Louis XIV, il décida de réformer les dépôts d’étalons et de les appeler Haras Impériaux qui sont devenus par la suite Les Haras nationaux.

1825 : Création de l'école des officiers des Haras. Création du Haras de Lamballe.

1842 : Ouverture définitive du Haras avec la création de l'écurie n° 2.

1857 : Création du Haras d'Hennebont (56). Deuxième Haras Breton.

1870 : 4 écuries de plus. Après la défaite de la guerre de Prusse, Lamballe est choisie pour reconstruire le cheptel national. La guerre de 14- 18 se prépare et 6 écuries supplémentaires seront construites.

1903-1907 : Dernières écuries construites. Celles de l'allée principale actuelle. Au total 12 écuries vont être construites sur le site, pouvant accueillir au total environ 400 étalons!

2015 : La création d’une association de préfiguration au GIP.
Depuis décembre 2014, une association préfigurant le Groupement d’Intérêt Public pour préserver le cheval breton s’est créée. Cette association, dirigée par Julie Gobert, siège au Haras national de Lamballe. Elle a pour objet  d’exercer à titre transitoire, pour la saison de reproduction de l’année 2015, et jusqu’à la création d’un GIP dédié, les missions d’étalonnage exercées jusqu’au 31 décembre 2014 par l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation pour le compte du GIP France Haras. Elle s'est portée acquéreur de près de 120 étalons  et organise la saison de monte 2015 : Tournées d'IA et locations d'étalons. Cette association a également pour but de concourir à la préfiguration du GIP cheval breton, dans l’objectif de sa création effective au 1er janvier 2016.

Le haras national est clasé monument historique en  2015.

 

source : http://www.haras-lamballe.com/accueil-haras/le-haras-national-/son-histoire

P1520038

 

 

 

 

 

P1520039

 

 

 

 

 

P1520040

 

 

 

 

 

 

P1520043

 

 

 

 

P1520044

 

 

 

 

 

P1520045