Vieille tradition maritime, les patrons de pêches quand la retraite du navire avait sonnée, abandonnaient leurs bâteaux à la coque de bois  dans une vasière de rivières, des baies ou sur des côtes rocheuses.  Les marées, au fil du temps lessivaient les peintures et rongeaient chaque jour un peu plus le bois. Peu à peu, ils disparaissent laissant les étraves comme des arrêtes de poissons avant de disparaître définitivement.

 

P1190062

 

 

 

 

P1190063

 

 

 

 

 

P1190064

 

 

 

 

 

P1190065

 

 

 

 

 

P1190066

 

 

 

 

 

P1190067

 

 

 

 

 

P1190062

 

 

 

 

 

 

P1190071

 

 

 

 

 

P1190072

 

 

 

 

 

P1190073